Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a récemment fait des déclarations notables concernant la position de la Russie envers l’Occident et ses vues sur l’ordre mondial émergent. S’exprimant lors du forum international « Lectures Primakov » à Moscou, Lavrov a exprimé son ouverture au dialogue avec les pays occidentaux tout en appelant à des réformes des institutions mondiales.

Rôle potentiel de l’UE dans un monde multipolaire

Lavrov a suggéré que l’Union européenne pourrait jouer un rôle important dans l’ordre mondial multipolaire en développement, déclarant :

« Nous aimerions que l’UE soit l’un des pôles du nouveau monde multipolaire, elle en a encore toutes les possibilités. […] L’Union européenne pourra participer à égalité à ces processus lorsqu’elle réalisera qu’elle n’a pas à dire ‘je suis d’accord’ aux États-Unis 100% du temps ».[1]

Cependant, il a souligné que pour que cela se produise, les pays occidentaux devraient changer de cap par rapport à ce que la Russie considère comme un comportement menaçant.

Conditions du dialogue

Tout en affirmant l’ouverture de la Russie au dialogue avec les pays qu’elle considère comme « inamicaux », Lavrov a indiqué qu’il y avait une condition clé – que l’Occident cesse de poser des menaces à la Russie. Il a déclaré que Moscou ne désire « qu’une seule chose – que l’Occident cesse de poser des menaces ».[2]

Appel à la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU

Lavrov a également profité du forum pour plaider en faveur d’une réforme des Nations Unies, en particulier du Conseil de sécurité. Il a fait valoir que « l’équilibre des forces dans le monde a considérablement changé, et la domination des pays occidentaux au Conseil de sécurité apparaît injuste ».[3]

Vision plus large de la multipolarité

Les commentaires de Lavrov reflètent la vision plus large de la Russie d’un ordre mondial multipolaire, qu’elle défend depuis de nombreuses années. Cette vision voit le pouvoir réparti entre plusieurs centres plutôt que dominé par une seule superpuissance ou un seul bloc.

Dans son discours, Lavrov a souligné le rôle des « associations internationales d’un nouveau type » dans la création de la multipolarité, citant des groupes comme les BRICS, l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et d’autres.

Ces déclarations du plus haut diplomate russe donnent un aperçu de la position actuelle de la politique étrangère de Moscou et de sa vision de l’ordre mondial futur. Tout en exprimant son ouverture à ce que l’Occident joue un rôle, les commentaires de Lavrov soulignent également le désir de la Russie de voir des changements significatifs dans le système international actuel.

« `

By admin